Le Judo

Les origines, principes et valeurs

Le Judo est un art martial créé en 1882 par le maître japonais Jigoro Kano. Le terme judo signifie littéralement « la voie de la souplesse ». Il est basé sur les techniques d’un art martial plus ancien, le Ju-Jitsu, dont le contenu a été reformé afin d’en faire un véritable art à voie éducative. Les 2 grands principes fondamentaux du judo sont :

  • seiryoku zenio : la meilleure utilisation de l’énergie
  • jita kyoei : entraide et prospérité mutuelle
Judo, en calligraphie japonais

Portrait de maître Jigoro Kano

Bien plus qu’un art martial, le judo est une véritable école de vie. Les principales valeurs fondamentales qu’il promeut sont reprises dans un « code moral » (cf. illustration ci-contre). Le judo propose un développement physique, moral et spirituel et permet ainsi aux judokas de s’épanouir en harmonie avec eux-mêmes et surtout avec les autres. Le Judo Club Namurois est tout particulièrement attaché à ces valeurs qu’il transmet aux apprenants dès leur plus jeune âge.


La pratique du judo

Le judo se pratique dans un dojo. Le tapis sur lequel il est pratiqué est appelé le tatami.

Les pratiquants (judokas) portent une tenue de coton appelée le judogi. Cette tenue est traditionnellement blanche, mais peut être bleue pour la distinction des combattants en compétition.

A l’entrainement, on distinguera « tori », le judoka qui effectue la technique, et « uke », le judoka qui subit la technique. Il existe différentes formes d’entrainement en judo. On distinguera notamment :

  • tandoku-renshu : entrainement seul
  • sotai-renshu : entrainement à deux
    • uchi-komi : attaques répétées
    • kakari-geiko : tori attaque, uke esquive
    • randori : combat, sans notion de victoire
    • shiai : compétition

Dans la pratique du judo, on distingue différentes attitudes dans la posture du judoka debout. On distinguera donc :

  • shizentai : attitude debout caractérisée par une largeur de hanche entre les pieds
    • shizen-hontai : les 2 pieds sur une même ligne
    • migi-shizentai : le pied droit avancé
    • idari-shizentai : le pied gauche avancé
  • jigotai : attitude debout caractérisée par une légère flexion des genoux et deux largeurs de hanche entre les pieds
    • jigo-hontai : les 2 pieds sur une même ligne
    • migi-jigotai : le pied droit avancé
    • idari-jigotai : le pied gauche avancé

Finalement, on distinguera également différentes formes de déplacement :

  • ayumi-ashi : marche normale
  • tsugi-ashi : marche succession

Les techniques

Les techniques du judo sont divisées en différents groupes :

  • ukemi : chutes
  • tachi-waza : techniques debout
    • te-waza : techniques de main
    • koshi-waza : techniques de hanche
    • ashi-waza : techniques de jambe
    • ma-sutemi-waza : techniques de sacrifice dans l’axe
    • yoko-sutemi-waza : techniques de sacrifice sur le côté
  • ne waza : techniques au sol
    • osae-komi-waza : techniques d’immobilisation
    • shime-waza : techniques d’étranglement
    • kansetsu-waza : techniques de clé de bras

Dans l’exécution d’une technique de judo, on retrouve différents temps :

  • tsukuri : la préparation
  • kuzushi : le déséquilibre
  • kake : la projection

Les grades

Les grades du judo sont divisés en 2 groupes :

  • les grades kyu, caractérisés par une ceinture blanche ou colorée. Ces grades sont décernés dans le club.
  • les grades dan, caractérisés par une ceinture noire. Ces grades sont décernés par le comité des grades de la fédération francophone belge de judo

Le programme complet pour les passages de grade kyu enfants au Judo Club Namurois est disponible en cliquant sur ce lien.